Panier

Example of shopping-bag Votre panier est vide. Commencer vos achats ?
Commander
Le sauvetage de Laurent Parisse grâce aux formations premiers secours

Le sauvetage de Laurent Parisse grâce aux formations premiers secours


29-10-2021 à 12:13:00 246

Nous sommes le 24 août 2020 au Ban Saint-Martin, près de Metz. Il est 07h00 et la journée s’annonce heureuse pour Laurent Parisse, 45 ans, et sa famille qui s’apprêtent à partir en vacances au volant de leur voiture. Malheureusement ce dernier s’écroule devant, juste avant leur départ : il subit un arrêt cardiaque. Heureusement pour lui un Premier Répondant déjà formé aux gestes qui sauvent est présent à proximité : Pierre Kehrer, pompier professionnel. Il peut intervenir très rapidement grâce à l’application de l’Association Française de Premiers Répondants qui le déclenche.

Les Premiers Répondants sont formés aux massages cardiaques


Laurent Parisse raconte : «Ma compagne m'a prodigué les premiers gestes, en l'espèce d’un massage cardiaque, après avoir appelé les secours. Elle a ensuite été relayée par deux étudiants jusqu’à l’arrivée de Pierre Kehrer, qui avait reçu une alerte sur son smartphone grâce à l’application de l’AFPR et qui a pu prendre la suite des opérations. En tant que professionnel, il a assuré le massage jusqu'à l'arrivée de ses collègues, environ 8 minutes après avoir été appelés par ma compagne.»

Un nouveau cœur est nécessaire

Depuis plusieurs années Laurent Parisse subissait des complications d’ordre cardiaques nécessitant plusieurs hospitalisations en soins intensifs et en réanimation. Cette fois-ci les médecins décidèrent de le mettre sur liste d’attente pour la greffe cardiaque. Une liste d’attente souvent longue d’autant plus que son groupe sanguin est rare. Mais un jour d’avril alors qu’il est hospitalisé pour une appendicite, il apprit qu’un cœur était disponible pour lui. Il enchaîna alors appendicectomie et greffe cardiaque, une première !


« Après l’opération j’ai été hospitalisé pendant 7 semaines, puis dès le lendemain on m’a fait recommencer à marcher. S’en est suivie ma sortie de l’hôpital, une rééducation et une reprise progressive du sport. »
Laurent Parisse put alors reprendre une vie normale, décente, une vie sujette au bonheur.

Recommencer à vivre

Reprendre le cours de sa vie après avoir traversé tant d’épreuves peut s’avérer difficile, mais Laurent Parisse a le mental solide !
« Aujourd’hui je me sens beaucoup plus serein qu’auparavant. J’ai toujours une angoisse en moi car je me suis déjà vu mourir plusieurs fois, car les chocs que j’ai pu subir ont été terribles, mais elle reste terrée bien profondément et ne ressurgit que rarement.


Par ailleurs, je ne souffre d’aucune séquelle neurologique, cependant je n'ai aucun souvenir de l’arrêt cardio-respiratoire (ACR), ni de la veille. Ce que je vous dis, c’est ce qu’on m’a raconté, pas ce dont je me souviens. […] La vie que j’ai reprise est riche et enthousiasmante. Depuis près de 4 mois et après seulement 7 semaines d'hospitalisation, j’ai pu reprendre notamment mon activité professionnelle et le sport. Je marche 15km sans problème, j’ai repris le vélo, je nage un peu, etc. Il n’y a que la course à pied que je n’ai pas encore recommencé. En clair, mon quotidien n’a pas vraiment changé, excepté par le traitement que je suis contraint de suivre. »
Sans la formation aux premiers secours du Premier Répondant Pierre Kehrer, des témoins de l'incident, des secours publics, de chirurgien cardiaque, le sort de Laurent Parisse aurait pu être tout autre. Tous ont joué un rôle primordial dans son sauvetage. Ils forment ensemble une chaîne de survie qui nécessite la présence de chacun de ces maillons. Si la chaîne est brisée, si rien qu’un seul maillon manque à l’appel, le sort de la victime dépendra davantage de sa chance.

L'AFPR : se former aux premiers secours pour des accidents multiples de la vie courante

Lors de la création de l’Association Française de Premiers Répondants en 2016, Frédéric Leybold, un de ses fondateurs et dirigeant, disait : « Si l’on parvenait à sauver rien qu’une vie, cela justifierait déjà l’existence de l’AFPR, cela suffirait à lui donner du sens ».


Cinq ans plus tard, ce ne sont pas moins de 29 vies qui ont été sauvées. 29 boulangers, policiers, comptables, restaurateurs, chefs d’entreprise, … 29 pères, mères, fils, grands-parents, voisins amis, … 29 histoires à raconter.


Vous êtes mosellan et souhaitez obtenir une formation premiers secours et devenir Premier Répondant en vous formant grâce à nos associations partenaires ? Rendez-vous ici. Nous mettrons en place le même dispositif dans la Marne à l’avenir.

Si vous êtes déjà formés aux gestes de premiers secours (minimum PSC1), téléchargez notre application AFPR - Premiers Répondants, disponible sur Google Play et l’Appstore.

Envie de prendre part à l’aventure AFPR ?

Nous vous invitons à rejoindre notre équipe de bénévoles et ainsi participer à la mise en œuvre notre action associative ou nous aider à la faire connaître. Pour cela, rien de plus simple, contactez-nous sur les réseaux sociaux ou via notre formulaire de contact

Nous rejoindre

Rejoignez-nous sur nos réseaux sociaux

Suivez nos actualités et soutenez nous grâce à vos partages :